Une escapade à Amsterdam, ça vaut le détour!


 

Après un vol de deux heures New York-Québec suivi d’un deuxième vol de 6 heures, New York-Amsterdam, Amsterdam s’apprêtais à être un simple point d’arrêt de quelques heures avant notre prochain vol pour la Suède…

Fatigués des deux vols et surtout complètement déboussolés en raison du décalage horaire de 6 heures, nous nous arrêtons près d’un café pour prendre une bouchée et surtout préparer notre prochain et dernier vol avant d’arriver enfin à Stockholm. Sam me confirme que finalement, nous serons en temps pour prendre le vol qui partira dans deux heures. Satisfait de son coup, il book les billets et me mentionne fièrement qu’en raison de son habitude à prendre des vols, il est devenu un réel mastermind des recherches de billets de dernière minute.

Maintenant temps de faire le check in et assez rapidement, puisque dans un aéroport comme celui d’Amsterdam, aussi achalandé et complexe que celui-ci, chaque minute est importante pour nous assurer d’arriver en temps.

Après quelques allés retours dans les grands couloirs de l’aéroport, nous prenons enfin place dans la file pour le check in. Plus d’une heure quinze avant le départ et encore une quarantaine de personne à passer devant nous.

C’est à bout de souffle et surtout d’énergie que nous nous présentons au comptoir. La dame scan nos passeports et sourcille étrangement. Elle nous regarde, puis regarde une deuxième fois les passeports. Après une longue minute de silence, elle appelle un collègue au téléphone et s’adresse à celui-ci en hollandais. En raccrochant, elle nous annonce que nos billets pour aujourd’hui n’existent pas…Puisqu’ils sont prévus pour le lendemain! Ahhhh Samuel…. Ahaha la fatigue avait donc vraiment pris le dessus, même pour un mastermind. Au point même que l’univers nous ordonnait d’une certaine façon d’aller nous coucher!

En sortant de l’aéroport, nous avons directement pris une photographie devant les lettres « I AMSTERDAM ».

L’architecture, aussi contemporaine que moderne à sa manière, possède un charme et un cachet qui nous a charmé dès la sortie de l’aéroport. La balade en taxi pour notre hôtel nous a permis de visiter et d’admirer la complexité des conceptions architecturales d’Amsterdam. Chaque édifice, chaque bâtiment nouvellement construit méritait une ou deux longues minutes d’observation…de fascination. J’imaginais les architectes dessiner en prenant le rôle de réels réinventeurs des lois de la physique. Des grandes baies vitrées complètement disproportionnées, qui formaient entre elles des formes futuristes.

Après une longue sieste bien méritée à l’hôtel...

Sam et moi enfilons rapidement nos nouveaux manteaux européens pour commencer notre promenade dans le centre-ville d’Amsterdam, en passant par la petite cour cachée Begijnhof et à la place Dam (avec le Palais Royal).  

En soirée, nous avons commencé à visiter les ruelles touristiques de l’endroit. Les rues sont étroites et chaque espace vitré est occupé par un bar, un restaurant un café, tout pour rendre l’ambiance de ce coin d’Europe unique. Nous avons commencé la soirée en prenant un verre au Foodhallen, qui est un grand foodmarket installé dans une ancienne gare. Par la suite, nous avons continué notre tournée dans plusieurs petits bars locaux.

Ce qu’il faut savoir également, (et ce que j’ai conclu assez rapidement dans cette exploration des bars) c’est qu’ici, la marijuana est légalisée depuis un bon moment déjà. Même si je ne suis pas du tout fan du produit, je dois admettre que l’ambiance et l’odeur des bars étaient beaucoup plus entrainante et chaleureuse. Les personnes se rassemblaient ensemble, venaient se présenter à nous, chose qui m’est rarement arrivée à Québec. Sam m’a par contre rapidement mentionné que « l’absinthe », l’alcool forte de 90% contribuait à cette proximité, mais bon tout de même, laissons le doute planner sur ce cas! 

Après avoir tombé sous le charme du charisme des européens (et de l’absinthe), c’est en riant très fort et en dansant dans les ruelles que nous nous sommes candidement rendus dans un restaurant western qui avait su attirer le regard du jeune couple québécois « pompette ». Blagues à part, j’adore les places simples avec une ambiances locales, différentes et Sam aussi. Ce petit restaurant (Argentins restaurant MARIA), au service drôle et attachant, nous a réellement permis de conclure notre première soirée à Amsterdam en beauté. 

Xxxx


9 commentaires


  • exciree

    buying cialis online reviews[/url]


  • Flestetig
    generic cialis[/url]

  • exciree

    Cialis 5 Mg Precio Vademecum equiseeDyers [url=https://bansocialism.com/]cialis online[/url] DilakizJizic Online Drug Store Hk


  • otKEMvhp

    cPmsOvJZ


  • CZTHdQpDibvh

    XClLiEFRW


Laissez un commentaire